Une entreprise, peu importe sa taille, doit prospecter pour assurer sa croissance ainsi que le renouvellement de sa base de contacts, dont dépend la pérennité de son activité. 

Parmi les différentes solutions s’offrant aux dirigeants, l’externalisation s’impose de plus en plus dans le schéma des organisations, qu’elles soient équipées ou non d’une force commerciale intégrée.

Prospecter d’une manière efficace en interne demande aujourd’hui une maitrise des outils qui se sont naturellement substitués aux pratiques traditionnelles, chronophages et inefficaces (97% des appels à froid désormais inefficaces (IBM’s Preference Study) et inopérantes.

L’acquisition client passe par la maitrise de technologies innovantes, qui optimisent le succès de la mise en relation grâce à la sélection précise des écosystèmes et des interlocuteurs adéquats.

Le Social Selling est une opportunité d’être au cœur de l’action, par le plein emploi de notre libre arbitre dans le choix d’être ou ne pas être en relation, quand et bon nous semble.

Cet environnement technologique, paradoxalement, permet à l’humain d’être au centre des préoccupations des acteurs qui se rassemblent autour de valeurs communes fortes, pour construire leurs territoires de conquête et de croissance.

« Faire une différence » sur le marché est d’abord une question de posture relationnelle, avant d’être un avantage produit ou budgétaire.

Mais ces outils demandent de l’expertise et de l’expérience. Un discours insuffisant, une approche trop directe ou trop commerciale, des propositions inadaptées aux besoins de l’interlocuteur sont des pièges qui pourront décrédibiliser, voire ternir l’image de l’entreprise.

L’externalisation de la fonction commerciale est également une excellente opportunité pour le dirigeant de se dégager de la charge de management et de la pression des enjeux de la chasse.

C’est pourquoi, afin d’opérer cette transition, avant un éventuel transfert de compétences en interne, un grand nombre d’entreprises prennent la décision d’externaliser leur prospection commerciale afin de conserver leur position sur le marché, de ne pas fragiliser la conquête client ou de booster leur croissance.

Externaliser la démarche commerciale, c’est la possibilité de grandir en restant concentré sur son cœur de métier.

Commercial 3.0 : les nouvelles technologies transforment les techniques du commerce : à découvir sur 

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/commercial-30-les-nouvelles-technologies-transforment-les-techniques-du-commerce-1011826